Un processus de communication éthique

La médiation se définit comme « un processus de communication éthique reposant sur la responsabilité et l'autonomie des participants, dans lequel un/des tiers impartial/aux, indépendant/s, sans pouvoir de trancher ou de proposer (sans pouvoir décisionnel ou consultatif), avec la seule autorité que lui/leur reconnaissent les médiants, favorise/nt, par des entretiens confidentiels, l'établissement ou le rétablissement du lien social, la prévention ou le règlement de la situation. » 

(d'après Michèle Guillaume-Hofnung, La médiation, PUF, Que sais-je?, 3° éd., 2005)

La médiation est en tout cas une pratique rigoureuse qui nécessite une formation spécifique et une véritable expérience ; ne s'improvise pas médiateur qui veut.

Une approche intégrative centrée sur la Personne

«Un conflit est un différend qui a dégénéré en se chargeant d'éléments subjectifs, affectifs ou idéologiques. Dans un conflit, ce n'est plus la raison humaine qui est aux commandes mais l'instinct animal de conservation, comme l'expliquait le Pr. Henri Laborit dès les années 70». (T. Dudreuilh)

Le conflit n'est pas un simple désaccord

Dans les faits, la plupart des différends, en entreprise, en famille, en politique, à l'école ou dans la rue, dégénèrent en conflits, plus ou moins forts, muselés ou visibles, parce qu’ils se chargent d'éléments affectifs, subjectifs ou idéologiques. Déjà Platon évoquait les passions humaines.

Le conflit, ouvert ou masqué, est d'abord un conflit de (manque de) reconnaissance, où les parties finissent par oublier jusqu'à la convergence d'intérêts, si elle existe, pour l'entreprise, l'institution, l'élève, la famille, l'enfant, etc. 

Une compétence nouvelle pour transformer ses relations

Pour prévenir les conflits ou apprendre à y faire face, managers, coachs, parents, enseignants, éducateurs, élus et dirigeants territoriaux, travailleurs sociaux, juristes, policiers, thérapeutes… peuvent se former à la médiation auprès des formateurs certifiés EuroMediation. 

Ils trouveront là le moyen de développer un mode de relation ou d’intervention professionnelle, qui prend en compte cette double nature de l'homme, cet homme paradoxal, à la fois archaïque et moderne, cette ambiguïté humaine décrite tant par les scientifiques comme Henri Laborit, Alexandre Prigogine, Maurice Auroux, Stanislas Dehaene, Marc Jeannerod, Jean-Pierre Changeux, Jean Decety, Antonio Damasio… que par les penseurs comme Karlfried Graf von Dürckheim, Martin Buber, Paul Ricœur, René Girard, André de Peretti, Edgar Morin…

La médiation dans tous ses états

Autrefois attachée aux seuls conflits, la médiation est aujourd'hui supposée intervenir dans tous les domaines et les casquettes de médiateurs coiffer les acteurs de presque tous les métiers du travail social.

Tous les négociateurs, tous les acteurs sociaux peuvent-ils donc être appelés médiateurs ? Est-ce que tension, désaccord, différend, discorde, dispute, litige… sont synonymes ? Sont-ils tous des conflits ? Est-ce que résolution de problème, négociation raisonnée, gestion de conflit… sont aussi synonymes de médiation ?

La nébuleuse des MARC (Méthodes Alternatives de Résolution de Conflit) ou ADR (Alternative Dispute Resolution), dans laquelle s'engouffrent sans formation, compétence ni expérience, certains consultants, formateurs en techniques de vente ou de communication, avocats ou psychologues, oblige à apporter quelques précisions… 

Médiation ou Gestion de conflit ?

Depuis les années 50, le développement des Méthodes Alternatives de Résolution de Conflits (MARC) ou Alternative Dispute Resolution (ADR) a suivi les études sur la nature des conflits. Les catégorisations successives (besoins, intérêts, reconnaissance, etc.) ont ainsi promu telle ou telle méthode en fonction de la mode de leurs auteurs. Il existe ainsi aujourd'hui une multitude de méthodes de gestion, résolution ou transformation de conflit, dont certaines, historiquement datées ou culturellement marquées, ne sont adaptées ni à la sociologie de ce début de 21ème siècle ni à nos sociétés européennes, du nord à la Méditerranée. 

On peut classer ces méthodes en quatre grandes catégories, selon qu'elles se focalisent sur le problème, la solution, le processus ou les personnes.

Les médiateurs EuroMediation maîtrisent l'ensemble de ces méthodes et savent utiliser l'une ou l'autre en fonction du contexte et du déroulement de leur intervention, même s'ils privilégient souvent la médiation. En tout état de cause, ils prêtent une grande attention aux éléments constitutifs du différend, objectifs et subjectifs. Les méthodes employées par les médiateurs EuroMediation tiennent compte de la nature des différends, des contextes civilisationnels ET des acteurs en présence…

Questions


© EuroMediation PLtd - Contact